Détails du visage de Mme de La Peyrière alanguie dans son sofa orange et prenant une pose méditative et mélancolique

Une si douce mélancolie, portraits de famille à l'époque Romantique

Exposition en cours

Découvrez toutes les facettes du portrait et de la vie de famille à l'époque Romantique cet été au château de Bussy-Rabutin !

  • Du 1er juin au 14 septembre : 9h15 - 12h30 et 14h - 17h30

    Du 15 septembre au 22 septembre : 9h15 - 11h30 et 14h - 16h30

  • Inclus dans le droit d'entrée du monument

  • Tout public

Présentation

Cet été, voyagez au cœur du Romantisme et de ses portraits de famille dans les appartements des comtes de Sarcus !

L'exposition "Une si douce mélancolie" vous invite à entrer dans l'intimité d'une famille, par une sélection de portraits mise en scène au milieu d'objets, médailles, livres, vaisselles, meubles contemporains, créant une immersion temporelle au cœur de cette douce mélancolie, qui marque ce courant qu'on appelle le Romantisme.
Les œuvres exposées appartiennent au château de Bussy-Rabutin et à des collectionneurs-prêteurs privés, passionnés par cette époque ; les portraits proviennent pour une grande part des collections du château abbatial de Moutiers Saint Jean. Tous dialoguent pour restituer un intérieur aristocratique né de la grammaire des styles de la Restauration.

Alors que prennent fin les guerres et leurs nombreuses victimes et que se développe l'épidémie de tuberculose, la jeunesse se prend de mélancolie, subie ou choisie. Les portraits de cette époque reflètent cet état d'âme à la mode.
Le XIXe siècle a vu se développer un goût immodéré pour ce genre. Les artistes cherchèrent dorénavant à exprimer les sentiments de leurs sujets, l'esprit de famille et cette mélancolie caractéristique du Romantisme.
Pour les hommes, conformisme vestimentaire, tenue stricte, sérieux et autorité patriarcales sont les principales caractéristiques psychosociologiques. Pour les dames, les peintres s'autorisent de la grâce, des couleurs et toujours une expression de douceur.

Pour un peintre, un portrait n’est pas anodin : il nécessite des séances de poses plus ou moins longues en compagnie de son ou ses modèles. C’est donc toujours le fruit d’un échange privilégié entre l’artiste et son commanditaire. Il restitue un instant de vie et est toujours imprégné d’une forte charge affective : sans exception, tous ses portraits sont nés du désir de laisser de soi à ses proches, à des êtres chers, une trace de son passage. On revêt ses plus beaux atours, on choisit avec le peintre un cadre approprié dans lequel on souhaite poser.

Avec ces œuvres, le visiteur entrevoit donc un aperçu intime de la vie quotidienne des foyers de l'époque : elles mettent en lumière les liens familiaux, les modes vestimentaires des personnages.

Ces tableaux de l’époque romantique se révèlent pleinement lorsqu’ils s’insèrent dans un décor proche de celui qui leur fut familier ou qui le suggèrent. De mystérieuses correspondances naissent alors entre les œuvres peintes qui ornent les murs, les vitrines, le mobilier et les objets qui agrémentent la vie quotidienne. C’est pourquoi le parti a été pris de proposer l’exposition au premier étage de l’aile Sarcus, famille qui racheta le château au début du XIXe siècle et dont les appartements ont été récemment rénovés et ouverts à la visite.

Remerciements

Le monument remercie l'ensemble des prêteurs et collectionneurs pour leurs apports à cette exposition :

  • Le château abbatial de Moutiers Saint Jean
  • Monsieur Pierre Muller et Monsieur Denis Quenot
  • Madame Leyla Ahi
  • Madame Elena Meunier
  • Madame Emmanuelle Quantin
  • Madame Jacqueline Queneau
  • Monsieur Romain Chodkowsky
  • Monsieur Jean-François Martin, Accents Baroques
  • Madame Corinne Bernizet Seranno, Baucis et Philémon
  • Madame Nathalie Boilletot
  • Madame Nicole Janin Daviet
  • Madame Claire Verger
  • Monsieur Tanguy Michel
     

Une histoire du portrait

Visite commentée

À l'occasion de l'exposition "Une si douce mélancolie", découvrez l'art du portrait entre le XVIIe et le XIXe siècle au château de Bussy-Rabutin !

Portrait de Mme de La Peyrière : femme en robe de soirée en velours noir installée sur un sofa orange, dans une poste méditative